skip to Main Content

LA GROSSESSE PARFAITE

C’est un sujet que je ne voulais pas spécialement aborder car j’avais l’impression d’être la seule à vivre ça… Puis en discutant avec mon amie j’ai réalisé qu’elle aussi avait eu ces mêmes ressentis et incompréhensions. Lors de nos derniers échanges par sms, ça m’a fait tilt.. tout s’est éclairé… Et si finalement nous étions beaucoup plus nombreuses à vivre et ressentir ça, sans en parler par tabou ou parce que ce n’est pas bien de penser ça… ? Et si ça faisait de nous une mauvaise mère ? Peut être que de nombreuses femmes ont eu honte d’avoir de tels sentiments et ont enfoui tout ça…

Je dramatise un peu mais parfois on ne sait plus quoi penser tellement la société ou notre entourage est baigné dans un mood opposé..
Lorsque je me balade sur les réseaux surtout ces derniers mois, je n’ai vu que des femmes enceintes toutes plus belles les unes que les autres, mises dans certaines situations ou cadres idylliques à nous faire rêver et croire que la grossesse : c’est géniale.

La grossesse c’est être belle, rayonner, porter la vie, être mère, avoir des cheveux magnifiques, un ventre tout beau tout rond, une peau bronzée sans rien faire, la couleur des yeux qui ressort, porter du moulant sans complexe, faire ce qu’on veut et être super happy…
Enfin ça, c’est qu’on veut te faire croire.. ou alors j’ai loupé un truc…

Personnellement ma grossesse je ne l’ai pas vécu comme ça, elle s’est bien déroulée même si j’ai eu quelques nausées au premier trimestre tout s’est bien déroulé au niveau du développement du bébé et de mes symptômes. (Ouf)
Par contre il y a des symptômes que j’ai eu dont je ne soupçonnais pas l’existence… Mes pensées et mon psychique… Plusieurs choses ont joué, pour ma part, ayant vécu une fausse couche quelques mois auparavant, l’annonce de ma seconde grossesse n’a pas été perçue comme une source de joie mais comme une crainte… « Et si elle aussi je la perds ? » 

Je me suis alors comme détachée de la grossesse tant sentimentalement que physiquement… Sentimentalement en évitant de me projeter sur l’avenir et en attendant certains « caps » fatidiques avant d’y croire vraiment (bien au delà des 3 mois…). Tous les mois, à chaque échographie c’était donc le stress d’avoir une mauvaise nouvelle… (oui mon gynéco m’a proposé un super suivi pour mon plus grand bonheur, d’ailleurs dans ce genre de situation c’est important de trouver de bons professionnels ou d’être bien entouré).
Et physiquement…c’était comme si ce n’était pas mon corps, ce n’était plus mon corps car il accueillait une nouvelle personne mais j’avais cette impression de ne plus être moi.. je me trouvais moche, grosse, lorsque l’on me disait de porter des habits moulants car « c’est beau une femme enceinte » , dans ma tête c’était tout le contraire, je trouvais ça moche et un calvaire pour moi de porter ces tenues moulantes comme si je devais être parfaite pendant ma grossesse… Je me sentais bien dans mes robes fluides, larges qui ne laissaient rien paraître au sujet de ma grossesse…

En fait je me sentais mal car je n’arrivais pas à m’identifier auprès de toutes ces femmes enceintes, rayonnantes, canons et qui arrivent même à porter des talons… Peut être parce que, ce que l’on montre n’est pas toujours la réalité, peut être parce que l’on montre les 5 min de la journée où l’on est au top et pas ces moments où tes émotions, stress, fatigue, peur, et envie de manger t’envahissent…

Et si aujourd’hui on pouvait juste déculpabiliser :
D’être soi,
D’être normale,
D’avoir des vergetures
De porter un pull large ou celui de son mec
De porter des leggings (même si j’aime pas, ça m’a bien aidé pendant ma grossesse)
De ne pas se maquiller tous les jours
De rester au lit comme une baleine échouée

Je pense que nous avons suffisamment de pression, tant au niveau professionnel que personnel, comme être une bonne femme, épouse mais aussi savoir être une bonne maman tout en restant féminine et maintenant être une femme enceinte au top de son niveau…

Cette pression, nous ne sommes pas obligés de la porter, nous pouvons nous en libérer en y mettant des mots, c’est aussi pourquoi j’ai voulu écrire ce texte car je me suis mise moi-même cette pression. Parfois nous n’avons pas besoin de notre entourage… J’espérais sûrement ressembler à ces femmes… mais ma réalité est vite revenue. Comme dit mon amie « j’ai souvent eu cette impression d’être un extraterrestre ».
Peut-être que je vais vous choquer, mais je n’ai pas aimé être enceinte… Pour moi ce fut une vraie contrainte et de nombreuses inquiétudes.

Aujourd’hui avec le recul, quand je vois encore ces femmes poster sur les réseaux le meilleur d’elles-mêmes enceintes, j’ai encore cette impression d’être en dehors du mood… alors si toi aussi tu ressens la même chose, dis toi que c’est normal, les réseaux ne révèlent pas la réalité mais juste ce que nous avons envie de montrer. Peut être que tes amies ont vécu et aimer être enceinte alors réjouis toi pour elles, et si ce n’est pas ton cas alors prends ton mal en patience…

J’en avais tellement marre que je souhaitais que ma fille Holly arrive plus tôt… C’est ce qui est malheureusement arrivé et si y a bien quelque chose que je regrette c’est ça. J’aurais aimé quelle reste au chaud même si ça me coûte car ce qui compte vraiment ce n’est pas ces 9 mois de grossesses mais ce petit être qui va arriver dans ta vie et tout bouleverser. Ce petit être a besoin de se développer mais aussi de sa maman en pleine forme alors si parfois tu n’es pas au top, que tu n’as pas envie de te maquiller, de t’habiller comme une femme enceinte sexy, porter des trucs que je n’ai même pas cité dans ma liste tellement on a honte.. C’est ton droit et surtout sois toi-même, n’essaie pas de ressembler à toutes ces femmes sur les réseaux. Vis ta grossesse comme tu as envie de le vivre et pense à toi et ton bébé.

Et toi, comment as tu ressenti ta grossesse ? Peut-être as tu des conseils à partager ?
J’ai hâte de te lire 🙂

Armelle

Cet article comporte 6 commentaires
  1. Et bien moi non plus je n’aime pas être enceinte, je le suis pour la 3eme fois, je suis dans le 7eme mois, et je le confirme pour la 3eme fois. En plus des petits et parfois gros bobos qui me gâchent la vie, c’est vraiment cette sensation de ne plus m’appartenir, d’être étrangère à ce corps, de ne plus pouvoir faire « comme d’habitude », qui me gêne et me donne envie, moi aussi de rencontrer bébé plus tôt que la date prévue. Je ne l’ai jamais caché par contre toutes les femmes à qui j’ai parlé de mes grossesses savent que ce n’est pas mon truc, et j’en ai trouvé des soulagées car elles avaient elles aussi eu cette sensation. Merci de le dire haut et fort ! J’aurais aimé qu’on me prévienne, lors c’est important que le message passe ! Merci pour ton courage de le dire haut et fort : la grossesse c’est pas le pied pour chacune d’entre nous !

    1. Oh, ce fut le cas pour tes 3 grossesses ? Je te comprends tellement et je te remercie pour ton message qui me soulage aussi. Bon courage pour tes 2 derniers mois, tiens bon !

  2. Et bien moi je n’ai pas aimé être enceinte non plus.
    Pourtant, je l’ai attendu longtemps cette grossesse.
    Mais cette sensation de ne rien maîtriser, ni son corps, ni ses pensées , ni ses inquiétudes, ni l’ issue …. très difficile à gérer.
    Si j avais pu vivre a l Hôpital toute la grossesse pour avoir une échographie par jour , je l aurait fait.
    C est vrai que j’ai vécu une grossesse gémellaire alitée et hyper médicalisée, ça n aide peut être pas a apprécier la situation, je ne sais pas, mais en dehors de ça, je ne me suis pas sentie épanouie et belle comme dans un joli post Instagram !
    Par contre, j aime par dessus tout mon rôle de maman et voir mon fils grandir !
    Merci a toi d avoir fait passé ce message et donné ton sentiment sur ta grossesse !

    1. Merci Audrey d’avoir aussi partager cette grossesse difficile que tu as vécu.
      Comme tu dis.. ne pas maîtriser l’issue… J’ai eu ce sentiment lorsqu’ils m’ont opéré d’urgence…
      Je comprends que tu n’ais pas aimé.

      Le rôle de maman est tellement différent de la période pendant la grossesse et c’est ça qui est magnifique, on peut vivre une grossesse compliqué, un accouchement compliqué et pourtant vivre de bons moments après et aimer ça.

  3. 6 grossesses 3 bébés… et j’ai adoré être enceinte, je n’ai pas eu trop de soucis de santé, malgré diabète gesta et EPG, d’autres ont vécu pire et même, d’autres attendent encore un + sur un test de grossesse… enfin voilà, j’ai adoré me traîner comme un escargot, être dépassée par des petites mamies avec leur chariot… le plus dur ça a été ma dernière grossesse… après 2 fausses couches, de l’attente, ce + tant attendu et tout ce stress et ces crises d’angoisses… je n’ai eu que deux semaines de répit… mais mon bébé va bien, il pousse bien, il n’a pas de soucis… finalement une grossesse, un accouchement (même si je déteste cette partie la) c’est rien dans une vie… le temps passe bien trop vite!!!

    1. Wahou tu es une warrior ! C’est tellement beau de voir qu’après tous ces événements difficiles tu as continué d’y croire et te battre. C’est un super encouragement pour nous toutes.
      9 mois (max..) ce n’est rien dans une vie et si le moral est de notre côté alors c’est le meilleur. Je suis contente de te lire et te souhaite de merveilleux moments avec tes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top